Menu

Un camp avec beaucoup de tennis, d’activités et de jeux

Autre fait marquant du camp de Leysin organisé pour les cadres de l’ARGT : les téléphones portables et autres appareils sont restés la majorité de la journée dans un coffre, ce qui a favorisé une excellence ambiance.

« Je repars plus motivé pour me donner encore plus à fond ». « Ce que je vais retenir du camp au niveau tennis ? L’importance du déplacement rapide et de rentrer dans la balle. » « Ce qui m’a plu en général ? Les activités sportives de l’après-midi étaient très bien choisies, et le tennis le matin était aussi génial, comme le réveil le matin et le mini footing. Le fait de pouvoir passer du temps avec les coaches était super, comme le fait de pas avoir nos téléphones ». Telles étaient quelques réponses au questionnaire distribué à la fin du camp de Leysin qui s’est tenu pendant la semaine de vacances d’octobre.

Près de 20 heures d’entraînement

Organisé par l’ARGT pour les cadres, ce camp a permis à douze juniors de faire près de 20 heures d’entraînement de tennis et de physique, ainsi que deux après-midi compétition contre des juniors vaudois.

Ces matches d’entraînement étaient organisés au temps, chaque cadre ayant joué 3 x 30 minutes, avec en fin de journée un petit double, pour autant qu’il reste assez temps. Pendant les périodes où ils ne jouaient pas, ils étaient chargés de coacher et de soutenir un joueur genevois, une manière d’apprendre à observer et d’aider son co-équipier à analyser son match. Un formulaire avait été préparé à cet effet.

Visite de l’Union Cycliste Internationale

Mais il n’y avait pas que du tennis : les jeunes ont pu visiter l’Union Cycliste Internationale à Aigle (de même que le vélodrome et les autres installations sportives), faire une rando (où ils ont même pu découvrir une oeuvre d’art, qui faisait partie d’une exposition dans les montagnes), ainsi que du VTT et aller à la piscine, sans compter les jeux de société ou le ping-pong, des activités favorisées par le fait que les smartphones et autre appareils électroniques devaient rester au coffre la majorité du temps.

Pour être aussi actifs, les réveils étaient matinaux (afin de pouvoir partir faire un mini footing à 7h00 avant de revenir pour le petit-déjeuner), ce qui a plu à certains juniors (« me lever au lever du soleil » est une des réponses reçues à la question de savoir ce qui leur a particulièrement plu), moins à d’autres !

Des juniors au top

Au final, « l’ambiance était conviviale et généreuse en émotions, malgré de grandes différences d’âge et de niveaux », raconte Christiane Jolissaint, vice-présidente de l’ARGT, responsable juniors et organisatrice de ce camp, visiblement enchantée par cette semaine. Quant à l’engagement des joueurs, « il a été au rendez-vous jusqu’au bout du camp. Une fois le camp organisé, c’est principalement les juniors qui ont créé la qualité du camp par leur enthousiasme, leur engagement et  le plaisir de passer une semaine ensemble» ».

Appréciation unanime des trois entraineurs présents (Christiane, Cyril et Antony) : « Le groupe de cadres qui a répondu présent pour le camp de Leysin a été au top. »

Cliquez ci-dessous pour voir la galerie de photos (prises pour la plupart par Cyril):

Les photos du camp de Leysin 2019